European Master’s Degree in Human Rights and Democratisation

Nous portons à votre connaissance l’existence d’un master international mention droits de l’homme et démocratie. Attention, la date limite d’envoi des dossiers de candidature est fixée au 31 mars 2012.

As a representative of the European Inter-University Centre for Human Rights and Democratisation (EIUC), I am writing this e-mail to enquire about the possibility of advertise on your website the European Master’s Degree in Human Rights and Democratisation (E.MA).

www.eiuc.org

E.MA is an intensive one-year master’s programme aimed at educating professionals in human rights, democracy, peace and development. The programme offers an action- and policy-oriented approach to learning which combines interdisciplinary perspectives with skills building activities.

While studying in a multicultural environment, students have the opportunity to share knowledge and skills with leading academics, representing the 41 European universities participating in the programme, as well as officials of international organisations (including the European Union, the United Nations and the Council of Europe), NGO experts and human rights activists.

E.MA is both a residential and an exchange programme: during the first semester students stay in Venice (Italy), while for the second semester they relocate to one of the E.MA participating universities located throughout Europe. The course also includes a week-long field trip to a post-conflict country.

www.emahumanrights.org

Publicités
Publié dans Ailleurs, Master. Étiquettes : , . Leave a Comment »

Choisir un master II

Parmi les questions que se posent régulièrement les étudiants à partir de la fin de la licence figure celle de la stratégie à mettre en place pour choisir un master II et parvenir à l’intégrer.

S’engage donc la quête du master le plus réputé, le plus performant, le plus ceci cela …

Il est aisé de comprendre la difficulté de l’étudiant qui ne sait souvent pas vers qui se tourner. Nous allons donc nous efforcer de donner ici quelques pistes (qui valent ce qu’elles valent mais qui ont le mérité d’être formalisées) :

1Toutes les cloches n’ont pas le même son ! Une personne raisonnable prendra soin de multiplier les interlocuteurs et les points de vues pour tenter de se faire une opinion la plus complète possible sur les avantages et inconvénients présentés par tel ou tel type de master.

2 – Tous les œufs ne seront pas dans le même panier ! Avancer en ayant en tête un projet professionnel est une très bonne chose et révèle une personne qui a de la suite dans les idées. Avancer en n’ayant en tête que ce projet sans prévoir de « plans B, C, D … » frise l’inconscience.Il ne faut jamais faire une seule demande de master II mais au contraire multiplier les pistes pour augmenter les chances d’être recruté.

3 – La gourmandise reste un mauvais défaut ! Le choix du master II est souvent guidé par un amour irrépressible pour telle ou telle matière au détriment, bien souvent ndu réalisme professionnel.  Certes, il existe des niches en droit qui permettent de belles carrières. Mais il existe aussi des voies saturées et il faut savoir les flairer.  Il ne faut pas perdre de vue que ce sont bien souvent les hasards, les opportunités ou la clientèle qui font les spécialisations.

4 – Les trompettes de la renommée sont-elles mal embouchées ? Les facultés de droit forment de remarquables juristes mais ne sont pas habituées à le faire savoir. L’une des clefs de l’accueil de tel ou tel master II dans le monde professionnel  – si l’on excepte le cas particulier des masters recherche – demeure l’aptitude de l’équipe qui l’anime à travailler avec lui et surtout à communiquer sur ses activités. Il est évident que le candidat doit être attentif à la « fama » de tel ou tel master. C’est elle qui apporte souvent un plus à l’heure de l’embauche. Les critères à prendre en compte ? La présence de professionnels dans le master tant dans les enseignements que  dans les parrainages, la visibilité sur internet, la présence d’un réseau des anciens, les activités de pure communication à destination du monde professionnel (colloques, publications, annuaires de promotion etc.) …

5. Elle court elle court la rumeur ! La rumeur du sérieux de tel ou tel master constitue souvent un indice à ne pas négliger … sans pour autant le privilégier. Plus que jamais, veiller à croiser les informations reste nécessaire pour se faire une idée la plus précise de la qualité de tel ou tel master. L’étudiant s’appuiera sur la célébrissime méthode du faisceau d’indices : questions posées sur des forums d’étudiants ou à des anciens du master concerné, investissement et disponibilité de l’équipe de direction du master auprès des étudiants, analyse du mode de recrutement (sur simple dossier ou sur dossier + entretien), dates de rentrée (on peut imaginer – mais ce n’est pas une science exacte – qu’un master qui débute rapidement dans l’année universitaire présente plus de gages de sérieux qu’un master qui débute en novembre), classements établis par des structures tant publiques que privées etc.

A vos candidatures …

SD

NB : Lire également le Blog de P. Morvan

Publié dans Initiative, Master. Étiquettes : , . Leave a Comment »

Faculté de Droit de Lille II : Masters recherche

Pour télécharger les dossiers d’inscription en master 2 Recherche (2010-2011) à la Faculté de Droit de Lille II :

C’est ICI

Pour télécharger les dossiers d’inscription en master 2 Professionnel (2010-2011) à la Faculté de Droit de Lille II :

C’est ICI

Publié dans Master. Étiquettes : . Leave a Comment »

Master 2 droit public « Droit, économie et management des collectivités territoriales » – Faculté de Droit de Nîmes

Master 2 droit public
Spécialité « Ddroit, économie et management des collectivités territoriales »

Objectifs et débouchés :

La transdisciplinarité de ce Master répond aux besoins des collectivités territoriales et de leurs groupements, ainsi que des organismes, institutions et entreprises en relation avec elles. Ces institutions réclament en effet des cadres qui sachent envisager l’exercice des compétences confiées par le législateur aux collectivités territoriales de façon globale et prospective. Cette formation permet donc de répondre aux demandes des communes, départements et régions qui, dans le cadre de la réforme de la décentralisation, acquièrent des compétences nouvelles qui feront d’elles des acteurs majeurs de l’action publique non seulement à l’échelle nationale, mais aussi à l’échelle européenne.

Secteurs d’activités :

collectivités territoriales, communautés urbaines, communautés d’agglomération, communautés de communes ; conseils, bureaux d’études, banques, sociétés d’économie mixtes, institutions financières, sociétés immobilières…

Métiers :

Fonctionnaires d’administration générale des collectivités territoriales (attachés, administrateurs) et fonctionnaires territoriaux des filières techniques et sociales, agents contractuels assimilés à la catégorie A des collectivités territoriales (collaborateurs de cabinet, chargés de mission…), consultant, directeur de service, chargé d’études, chargé de mission, chargé de clientèle, chargé de marchés publics, avocat spécialisé dans le contentieux des collectivités territoriales…

Organisation de la formation et conditions d’admission :

L’accès au M2 est ouvert en priorité aux étudiants titulaires de la première année de Master en droit public en fonction de leur dossier de scolarité antérieure (nombre de semestres pour obtenir 240 crédits, mention ave la licence, stages effectués…) et de la réalité de leur motivation. L’étude du dossier peut être suivie d’un entretien.
Pour les personnes engagées dans la vie active ou en retour de formation, l’accès en seconde année est ouvert en priorité aux agents publics de catégorie A, aux personnels des organismes en rapport avec les collectivités territoriales selon le contenu de leurs fonctions, la nature de leur expérience et de leur parcours professionnel et leurs objectifs professionnels (voir le service de validation des acquis de l’expérience).
Retrait du dossier d’inscription en M2 : à partir de mai (le dossier peut être retiré à la scolarité droit de l’Université ou sur le site unimes.fr).

Responsable : Emmanuel Roux – emmanuel.roux@unimes.fr
Contact administratif : Ghislaine Loppe – ghislaine.loppe@unimes.fr.

Publié dans Master. Leave a Comment »

Faculté de Droit d’Avignon – Colloque « Codification et recodification, entre droit des contrats et droit des biens »

Une belle initiative émanant de nos collègues avignonaises, Bérengère Gleize et Patricia Partyka et qui a pour objectif de présenter de manière innovante le travail des étudiants du Master 2 Droit des contrats privés et publics et du Master 2 Droit des biens culturels

Le colloque des étudiants
Vendredi 5 juin 2009 – 14h – Amphi AT04

Les étudiants ont réalisé cette année une recherche collective sur le thème

« Codification et recodification, entre droit des contrats et droit des biens ».

Ils présenteront les résultats de leur travail lors du Colloque des étudiants, qui se tiendra le vendredi 5 juin, à 14h, à la Faculté de droit d’Avignon. Cet après-midi de réflexion offrira l’occasion de revenir sur les différents projets de réforme du Code civil (avant-projet Catala, projet de la Chancellerie, avant-projet Périnet-Marquet) comme sur les avancées en droit européen ou international (principes de droit européen des contrats, principes Unidroit).

Pour télécharger le programme, c’est ICI

Pour télécharger l’affiche, c’est ICI

Pour plus d’information sur les Masters :
Lien vers le site de l’Université : www.univ-avignon.fr
Lien vers le site du Master 2 Droit des biens culturels :
www.master-biens-culturels.fr


Faculté de Droit de Montpellier – Master 2 Droit et Pratique des Relations de Travail

Faculté de Droit de Montpellier

Master 2 Mention Droit de l’entreprise Spécialité Droit et pratique des relations de travail

La formation proposée par ce master a pour objectif de former des praticiens en droit social.
Elle repose :

  • Sur une alternance entre unités d’enseignements et des stages en entreprises, en cabinets ou auprès d’organisations professionnelles.
  • Sur un partenariat très fort avec les professionnels du droit social :de nombreux intervenants extérieurs (plus des 2/3 des intervenants) ; un parrainage des promotions par une entreprise ou un cabinet d’avocats. Ces parrainages sont confortés par la délivrance de prix financés par des professionnels.

Le Master professionnel Droit et Pratique des Relations de Travail a été classé :

  • Parmi les trois meilleurs DESS en Droit social par la revue Capital (Avril 2003)
  • 3ème des formations françaises de 3ème cycle en droit social par le Guide SMBG ( 2004)
  • 3ème des meilleurs troisièmes cycles et formations spécialisées par l’Express (2005)

Nom du responsable : M. Paul-Henri ANTONMATTEI, Professeur
Type de formation : Formation initiale et formation continue

Enseignements :

La formation est construite sur l’alternance. Les étudiants sont recrutés en juillet. Une première période d’enseignements est organisée de septembre à Noël. De janvier à mars, les étudiants sont en stage.
La seconde période d’enseignements se déroule de début avril au 15 juin. Les étudiants partent à nouveau en stage du 15 juin au 15 septembre (voire 30 septembre).

  • UE « Pratique de droit du travail » (200h-12 ECTS) : Cette UE contient notamment des journées intitulées « Dossier praticien ». Nous demandons à un praticien (DRH, avocats, juristes en droit social, magistrats) de faire travailler les étudiants sur un dossiers qu’il a lui-même traité.
  • UE « Protection sociale » (100h- 7 ECTS)
  • UE « Gestion des contentieux du travail » (36h-4 ECTS)
  • UE « Droit des affaires et fiscalité des relations de travail » (36h- 4 ECTS)
  • UE « Langues vivantes étrangères » (36 h-4 ECTS)
  • UE « Gestion des ressources humaines » (36 h- 4 ECTS)
  • UE « Mémoires » (10 ECTS)
  • UE « Stages » (6 mois- 7 ECTS)
  • UE « Pratique du droit social européen et international » (36 h-4 ECTS)

Les étudiants sont incités à s’inscrire au DU d’Anglais juridique approfondi proposé au sein de l’UFR Droit.

Débouchés :

  • Juristes d’entreprises
  • Avocats spécialisés en droit social
  • Responsables des ressources humaines
  • Juristes d’organisations professionnelles
  • Journalistes spécialisés en droit social

En moyenne, les débouchés sont :

  • 55 % juristes d’entreprises/services de ressources humaines
  • 35 % avocats en droit social
  • 10 % autres (organisations professionnelles, presse juridique et sociale)

Bassin de recrutement :
Toutes les universités de France.
Dans chaque promotion, il y a, en moyenne, 12 universités représentées (université ou les candidats ont obtenu leur master 1).

Conditions d’accès selon les niveaux :

  • M1 Droit, M1 AES

Effectif attendu : 25 étudiants

Dates et lieu d’inscription :

UFR Droit
39, Rue de l’Université
34060 Montpellier cedex 1
Tél. : 04 67 61 54 00
Fax : 04 67 60 42 31
http://www.droit.univ-montp1.fr

Publié dans Master. Étiquettes : . 1 Comment »

Faculté de Droit de Montpellier – « Brunch du Master 2 Droit notarial »

Intéressante et conviviale initiative de la promotion du Master 2 Droit Notarial de la Faculté de Droit de Montpellier :

Brunch de présentation de sa veille jurisprudentielle
le vendredi 13 mars 2009 de 8h30 à 9h30, salle de réception (batiment I, 2ème étage)

La veille jurisprudentielle est consultable en ligne.

Publié dans Initiative, Master. Étiquettes : , . Leave a Comment »